Les rich snippets, ces générateurs de clics | Le pied dans la bouche - La rédaction Web bien mâchée!
Twitter Fil RSS

Les rich snippets, ces générateurs de clics

Marie-Julie Chagnon — La classique page de résultats affiche titres, URLs et meta descriptions. Pour susciter l’intérêt des internautes, intégrez des rich snippets à votre site Web et exploitez-les dans votre stratégie SEO. Une opportunité à saisir pour tout webmestre désireux d’augmenter son positionnement.

Un contenu optimisé

Les rich snippets, aussi appelés extraits enrichis, sont ces informations qui apparaissent dans une page de résultats de recherche, sous le lien vers la page Web. Plus que de simples résumés ou extraits renfermant les mots clés d’une requête, ils fournissent des renseignements supplémentaires sur le contenu du site. Le temps de cuisson des biscuits au chai citrouillé qui vous font tant saliver, le prix du dernier livre qu’a pondu Guillaume Musso ou le vidéoclip tant controversé de Jennifer Lopez en sont quelques exemples. Mais il en existe des panoplies : image d’une recette, date d’un évènement, adresse d’un restaurant, note d’un film, horaire d’une boutique…

Des clics à profusion

L’atout majeur des rich snippets? Ils captent l’attention des internautes et les incitent à cliquer sur le lien. La photo d’une lasagne paraîtra beaucoup plus alléchante que le titre « la meilleure des lasagnes ». On mange avec les yeux. On analyse le contenu d’une page de résultats de la même manière.

En plus d’augmenter la visibilité, les rich snippets permettent de :

  • générer du trafic;
  • augmenter le positionnement du site dans la page de résultats;
  • diminuer le taux de rebond;
  • accroître le taux de conversion.

Comme l’utilisation des rich snippets est de plus en plus répandue sur la Toile, les répercussions ont tendance à être moins frappantes que lors de leur implantation, en 2009. Mais il est toujours possible d’en tirer des bénéfices considérables, les rich snippets n’étant utilisés que par 0,3 % des sites Web. Le filon peut donc encore être exploité : à vos souris, webmestres!

Optez pour les microdatas

Pour afficher des richs snippets, il vous suffit d’intégrer des balises dans le code HTML de votre site Web. Pour ce faire, l’utilisation d’un langage de données structurées est essentielle. Il en existe trois formats : le RDFa, le microformat et le microdata. Privilégié par Google, le microdata permet aux robots d’indexation de mieux comprendre le contenu d’un site Web. Pour apprendre à bien utiliser ce balisage sémantique, référez-vous à schema.org. Tâchez de le mettre dans vos favoris : il vous sera d’une précieuse aide.

Deux règles d’or pour un balisage sémantique réussi

Mais attention! Même si vous suivez à la lettre les étapes dictées sur schema.org, vos rich snippets n’apparaîtront pas nécessairement dans la page des résultats. À ce jour, les raisons pour lesquelles des moteurs de recherche, tel Google, refusent d’afficher certains rich snippets demeurent obscures. Pour mettre toutes les chances de votre côté, assurez-vous de :

  • consulter les outils d’aide au balisage disponibles dans votre moteur de recherche. Si vos codes comportent des erreurs, un message s’y affichera;
  • tester votre balisage. Vous y verrez ce que les robots peuvent en extraire.

Certains webmestres se sont attiré les foudres de Google en cachant des informations dans leurs codes HTML, en intégrant des rich snippets ne représentant pas fidèlement le contenu de leurs sites et en n’utilisant pas toujours le même format de données structurées. Ne faites pas de même…au risque de vous positionner à la toute dernière page de résultats.

Les moteurs de recherche ne sont plus de simples pourvoyeurs de liens : l’ère des ten blue links est enfin révolue. Pour ne pas sombrer dans les abysses du Web, misez sur votre contenu en utilisant les rich snippets…Faites cap sur le web sémantique!

Marie-Julie Chagnon – LinkedIn


Sources

Plusone Facebook Twitter Email

0

Laisser une réponse