Le pied dans la bouche - La rédaction Web bien mâchée! | À propos
Twitter Fil RSS

À propos


Rédiger pour le Web ou le tournoiement de la langue…

Rédiger est un processus qui implique une réflexion documentée, l’identification d’un besoin, une recherche de contenu, un argumentaire, une formulation, une reformulation et un peu de recul.

Elle implique aussi, la plupart du temps, la participation des autres; ces autres de qui on parle, à qui on parle et pour qui on parle. Par conséquent, consultez-les, ces autres qui vous entourent et vous éviterez la solitude du médiateur mal famé, diffamé et affamé!


Qui sont ces autres?

Le contenu de ce blogue s’adresse essentiellement aux étudiants en rédaction professionnelle qui souhaitent comprendre ce qu’implique la rédaction dans un contexte de diffusion sur le Web. Il s’agit d’un projet académique, de visibilité publique et de notoriété, ma foi, encore quelconque! Cela dit, quiconque peut y trouver chaussure à son pied. Je vous invite même à y collaborer, si le coeur vous en dit, et que vous n’êtes pas à un « reflux » près: antoine.viau.1@ulaval.ca

Dans cette bouche, vous prendrez votre pied de quelques coups de pouce.

Outre l’idée de fournir quelques trucs qui vous permettront de mieux traiter l’information que vous souhaitez être lue, ce projet a deux principaux objectifs. Le premier sera de rendre différemment le contenu associé au cours d’écriture hypermédia. Le second sera d’offrir une occasion aux étudiants les plus sérieux, de diffuser quelques billets et de s’initier à l’écriture sur la blogosphère.

On ne se met pas le pied dans la bouche!

La rédaction Web pourrait bien tirer une leçon de l’utilisation erronée de cette expression puisqu’une recherche plus approfondie du sujet nous permet d’éviter de «commettre un impair*».

L’expression française existe, mais n’a ni l’origine anglo-saxonne, ni le sens que l’on croit. En effet, le pied dans la bouche est le nom donné à une technique marketing développée dans les années 90 à la suite de recherche en psychologie sociale. Il s’agit de stimuler la sympathie d’une personne que l’on souhaite solliciter, en engageant la discussion avec une formule compatissante de type: «Bonjour Madame, comment allez-vous aujourd’hui?». Cette technique tire sans doute son nom de sa cousine Le pied dans la porte!

En ce sens, le marketing devrait toujours demeurer une préoccupation du rédacteur Web qui doit, dans la plupart des mandats, s’adresser à un public ciblé, avec des propos positifs, invitants et empreints de politesse. Si vous n’arrivez pas, dès les premiers instants, à mettre le pied dans la bouche de votre lecteur, alors vous ne serez pas lu et on pourrait bien vous fermer la porte au nez.

A closed mouth gather no feet…

D’autre part, certains propos tenus sur le Web devraient parfois faire preuve de censure ou d’une validation des faits plus rigoureuse, que ce soit pour un blogue, un tweet, un commentaire sur Facebook, sur le Web en général ou dans quelconque média. Bref, qu’il soit vôtre ou celui d’un autre, il vous serait préférable de tourner et retourner, 7 fois plutôt qu’une, votre langue!

Alors non, rédiger pour le Web ne se fait pas d’un jet! On ne dégobille pas dans Internet! Gardez vos viscères pour vous-même! Les propos sulfureux et acres, tout comme ceux sans ambition, laissent toujours un goût amer dans la bouche de l’indolent et les conséquences n’ont pour loi que celle de Murphy.

Et qui êtes-vous cher monsieur?

LinkedIn
Google+


* «Commettre un impair» est l’expression appropriée pour tenir des propos erronés ou préjudiciables. Ce mauvais usage s’explique par le caractère amusant et imagé de l’expression, mais aussi par son pendant anglais: to put one’s foot in one’s mouth.